Les premiers pas d’une marionnettes

Photo de pixpoetry sur Unsplash.com

Les premiers pas d’une marionnette sont en réalité ceux de la personne qui la manipule… Car voilà : vous avez trouvé une marionnette magnifique. Vous souhaitez l’utiliser avec votre groupe d’enfants, mais vous n’êtes pas prêt à vous lancer dans un spectacle proprement dit. Qu’allez-vous lui faire dire? Comment entrera-t-elle en scène avec spontanéité? Comment la ferez-vous disparaitre de façon élégante – ou amusante?

Ces suggestions proviennent de Don Stott, du site www.eliab.com. Traduction et adaptation par Chantal Bilodeau-Legendre, avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Mais d’abord… quelques conseils pratiques

Exercez-vous devant un miroir, répétez devant un ami, afin de gagner de la confiance avec les mouvements et la voix. Utilisez des phrases courtes et un vocabulaire adapté à l’âge de vos auditeurs. Rappelez-vous ce principe : minimum de narration, maximum de dialogue. Peu à peu, vous vous mettrez à improviser et vous serez en mesure de vous « attaquer » à des textes simples.

N’oubliez pas que la marionnette ne doit jamais rester statique : faites-la bouger en fonction de l’humeur ou des émotions évoquées par vos paroles.

À présent… on joue!

Pour les besoins de la cause, imaginons deux marionnettes, Mandoline et Banjo.

Pour entrer en la matière…

Voici quelques façons de « briser la glace » avec une marionnette.

  • Mandoline entre tout excitée quand elle entend l’animateur prononcer un mot clé. Par exemple:
    – Animateur : « J’aimerais vous poser une devinette… »
    – Mandoline : « Trottinette? Qui a parlé de trottinette? J’en ai une rose à pois bleus! »
  • Banjo entre timidement, mais disparait quand les enfants l’interpellent, puis revient tout hésitant.
  • Mandoline salue les petits et se présente.
  • Banjo demande qu’on lui pose une devinette – mais il répond « torticolis », peu importe la devinette. Cette « introduction » peut donner lieu à une interaction intéressante entre l’animateur (ou les jeunes) et la marionnette.
  • Mandoline entre, à la recherche de quelque chose. Elle exprime sa surprise en trouvant ce qu’elle cherche – mais s’étonne encore plus quand elle aperçoit les enfants qui l’observent.
  • Banjo entre en se plaignant : il a un bobo, un problème, et il a besoin d’aide.

Au cours d’une activité…

Il arrive que certaines parties d’un programme ou d’une animation suscitent moins d’intérêt que d’autres. Les marionnettes peuvent y remédier en y ajoutant de l’humour, ravivant ainsi l’attention des auditeurs.

  • Mandoline écoute attentivement l’animateur puis pose des questions sottes.
  • Banjo écoute les commentaires et réponses des enfants et émet des réflexions encourageantes.
  • Mandoline annonce les gagnants d’un concours.
  • Banjo présente au groupe la personne qui racontera l’histoire biblique.
  • Mandoline entonne une chanson (sur un air connu) ou fait un rap pour annoncer un évènement, un invité spécial, etc.
  • Banjo explique aux enfants une consigne, leur demande de chercher un objet caché, etc.

Au revoir…

Comment faire disparaitre les marionnettes avec « naturel » une fois leur prestation terminée? Voici quelques idées.

  • Banjo s’excuse de partir, car il doit se préparer pour l’évènement annoncé.
  • Mandoline, embarrassée, demande où sont les toilettes et s’excuse de devoir ainsi s’en aller.
  • Banjo annonce qu’il est temps de passer à une autre activité (chant, histoire, jeu, etc.) puis il dit au revoir à tout le monde.
  • Mandoline déclare qu’il est l’heure d’aller prendre le thé (ou des gaufrettes choco-moka) avec Madame Ocarina – tout le monde sait que les marionnettes adorent manger!

Voir aussi:
♦ Les marionnettes peuvent aider à mémoriser des versets (20 suggestions)
20 façons d’utiliser une marionnette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.