Archives de catégorie : Blog

Les enfants aiment le jeu!

image-base-children

Par Chantal Bilodeau-Legendre

L’art dramatique a sa place dans la classe d’école du dimanche, pendant les réunions du club biblique en semaine, ou au camp de vacances. En invitant les enfants à parler, à bouger et à inventer pour donner vie aux récits bibliques ou pour illustrer des principes de vie, nous les aidons à mieux les comprendre et à se les approprier. En faisant des mises en situation, les jeunes établissent des liens entre les enseignements qu’ils reçoivent et leur vie de tous les jours. Et tout cela s’opère par le jeu! Pour ces raisons, nous vous proposons diverses ressources qui vous aideront sûrement à faire du théâtre avec les enfants.

Dans l’article Le jeu dramatique et les enfants – Questions/Réponses, j’adopte la forme d’un « courrier » pour répondre à diverses questions relatives à l’activité théâtrale avec les jeunes : incorporer le théâtre à l’école du dimanche, trouver des sujets de mises en situation, aider un enfant timide, etc.

Bonne lecture!

Ombres et lumière

Par Chantal Bilodeau-Legendre

Le mois dernier, deux internautes nous ont posé des questions relativement à l’éclairage. Les réponses de Hugo et Lorraine à leurs commentaires sont devenues des articles de la rubrique Technique. (Voyez Quatre zones et Effet marin.) De cette façon, nos lecteurs pourront les repérer plus facilement s’ils font une recherche par catégorie ou par mot clé.

Personnellement, la technique n’est pas mon fort. Hugo est un passionné de l’éclairage de scène! Et Lorraine déniche des ressources et des bonnes idées! Mes connaissances en éclairage sont très limitées. Cependant, je pourrais résumer en quelques mots un principe essentiel : La juste orientation des projecteurs permet de chasser les ombres des comédiens. (Voyez l’article L’éclairage).

Chasser les ombres. Quelle belle image!

Chasser les ombres sur la scène est excellent. Comme c’est agaçant de voir danser l’ombre d’un comédien sur le visage d’un autre! On perd alors des mimiques, des gestes importants – en plus, peut-être, de perdre patience!

Mais chasser les ombres dans la vraie vie? N’est-ce pas mieux encore?

Jésus affirme être lui-même la lumière du monde, et il chasse les ténèbres intérieures de ceux qui placent leur confiance en lui. Ces derniers, à leur tour, doivent marcher en enfants de lumière et porter la lumière de Christ autour d’eux.

Tout cet échange de lumière, tout ce balayage d’ombres, le théâtre évangélique peut-il y contribuer? Oui, je pense qu’il peut être un outil utile à cet effet.

Je crois que le monde a besoin d’un théâtre lumineux, porteur d’espérance. Mais aussi d’un théâtre sensible, fier de son message et respectueux de son public. D’un théâtre de qualité qui donne soif – comme le sel donne soif. D’un théâtre humble qui indique un chemin – qui pointe vers Celui qui est le chemin.

L’entreprise peut sembler de taille, mais le grand Créateur prend plaisir à équiper ceux qu’il appelle à le servir par le théâtre (et par n’importe quel autre moyen, d’ailleurs!). Être à l’écoute de sa voix, être à l’affût de ses ressources, marcher soi-même dans sa lumière… Voilà des façons de progresser constructivement dans son ministère de théâtre. Certes, cela n’exclut ni les difficultés ni les erreurs, mais nous permet de vivre en étroite dépendance de Celui qui est l’Auteur de toute créativité.

Une aventure captivante!

Par Chantal Bilodeau-Legendre

combe2

Dire le texte d’un Évangile. Non pas jouer une pièce de théâtre, mais faire vivre le message même du récit biblique. N’y ajouter rien d’autre qu’un véhicule physique : des hommes et des femmes, leurs voix, leurs silences, leurs corps pour porter ce message.

Relever un tel défi requiert tout un « avant » : une démarche qui fait découvrir le texte et se l’approprier –  en effet, il faut le découvrir, ce texte à la fois simple et profond! Il faut l’intégrer, l’assimiler, le prendre pour soi afin de l’offrir aux autres, pour qu’à leur tour ils le découvrent, l’assimilent et le prennent pour eux-mêmes… Car la Parole est vivante et interpelle ses lecteurs et ses auditeurs. Et ce sont les comédiens qui, les premiers, devraient entendre cet appel vivant.

Le groupe AVENTURES a mis en scène l’Évangile de Marc et l’a présenté plusieurs dizaines de fois. Découvrez leur cheminement – depuis la découverte du texte jusqu’à sa présentation. Quels principes de mise en scène se sont imposés? Et puis, comment offrir au public un texte captivant lorsqu’on n’est que quatre personnes à le dire?

J’ai eu un plaisir immense à lire les réflexions d’Alain Combes à ce sujet. Je vous invite à partager ce plaisir et à vous laisser inspirer à votre tour.

Lire l’article : L’Évangile de Marc : Découverte et mise en scène.

Visiter le site : La Bible en public.

Supportez-vous!

Par Chantal Bilodeau-Legendre

« Oui, je fais du théâtre dans mon église, me dit la jeune femme. Mais je préfère travailler seule. C’est plus simple. »

C’est vrai qu’il est plus facile de limiter son ministère de théâtre à des monologues ou des mimes en solo. Pourtant, un ministère collectif (qui n’exclut pas nécessairement monologues et mimes en solo!) me semble tellement enrichissant! Enrichissant au sens de « profitable ».

supportez-vous3
Photo de Imagebase

Supportez-vous les uns les autres…

Le travail d’équipe est une occasion idéale de mettre cette exhortation de Paul en pratique! En effet, il exige l’apprentissage de la solidarité, du partage, de la patience, de la compassion, du don de soi. Comment apprendre à supporter les autres si on évite les contacts avec eux? Le théâtre en église offre une foule d’occasion de côtoyer des gens très différents de nous et d’être pour eux une source de soutien et d’encouragement.

… et si l’un de vous a quelque chose à reprocher à un autre…

Un ministère collectif comporte inévitablement son lot de frustrations. Des tempéraments opposés entrent en collision. Des divergences d’opinion surgissent. Des imprévus chez l’un ou chez l’autre bousculent l’horaire des répétitions. Il n’est pas rare que durant la production d’une pièce de théâtre certains participants finissent par se tomber sur les nerfs! Édith n’a pas mémorisé son texte. Julien fait le pitre durant les exercices de théâtre. Suzie est timide à en pleurer : on l’entend à peine quand elle parle. Jim et Joe ne cessent pas de s’asticoter quand la metteure en scène a le dos tourné… Pourquoi tous n’ont-ils pas le même degré de talent, de sérieux, de consécration? Pour la simple raison que chacun et chacune est unique – et pécheur par surcroit!

… pardonnez-vous mutuellement.

Le Seigneur vous a pardonné : vous aussi, pardonnez-vous de la même manière. Je crois que l’apprentissage du pardon « non-stop » est un avantage indéniable du travail d’équipe. Accepter les différences de l’autre (ou les « endurer »!) et lui pardonner ses erreurs et ses faiblesses, à l’exemple de Christ, voilà qui est formateur!

Car le théâtre en église n’est pas simplement un divertissement, mais d’abord et avant tout un lieu de rencontre pour ceux et celles qui veulent servir Dieu et porter son message par le moyen de l’expression dramatique. Et ce lieu de rencontre devient une occasion de croissance, tant pour les comédiens que pour les metteurs en scène et les techniciens. Si nous mettons en pratique les préceptes que Dieu nous donne, notre ministère portera du fruit non seulement au sein de l’équipe même, mais jusque dans le cœur des gens qui recevront notre message. Et alors, tout l’honneur rejaillira sur Dieu.


Les sous-titres ce texte correspondent à Colossiens 3.13. Citation extraite de la Bible Le Semeur. © Copyright 1992. Société biblique internationale. Avec permission.

 

Le grand Metteur en scène

Par Chantal Bilodeau-Legendre

Photo de Peter Lewicki sur Unsplash.com

Dieu est le grand Metteur en scène de nos vies. Voilà des années que Lorraine et moi faisons l’expérience de cette réalité! Lorsqu’il nous confie un rôle particulier, il met tout en oeuvre pour que nous puissions bien le remplir. Il ne nous livre pas à nous-mêmes. Il nous dirige pas à pas, en tenant compte de nos forces et de nos faiblesses. Il place autour de nous des acteurs qui nous aident à bien évoluer sur la scène. Nous ne connaissons pas toutes les subtilités de la “pièce”, mais le Metteur en scène, si.

C’est avec cette analogie en tête que Lorraine et moi avons accepté de nous lancer dans la création d’un site web au service du théâtre évangélique.  Les deux novices que nous sommes sur le plan technologique ont bien eu quelques hésitations… que Dieu a vite chassées en nous entourant de personnes compétentes et désireuses de nous épauler, pour lesquelles nous sommes reconnaissantes. Il n’y a pas de place, ici, à l’improvisation!

Notre ambition est simple… Que theatreevangelique.com devienne un carrefour du théâtre évangélique dans la Francophonie.

Le contenu de notre site est le reflet de plusieurs années d’expérience en théâtre – écriture, création, technique, formation. Notre prière: que vous y trouviez de l’inspiration pour vos projets de théâtre, au service du grand Créateur.