Les cinq composantes de base de l’interprétation (1) : RÉFLÉCHIR

Les articles de la série « Les cinq composantes de base de l’interprétation » sont tirés de DramaClub Training Manual (2002), © DramaShare 2002. Traduction et adaptation par Chantal Bilodeau-Legendre, avec l’aimable autorisation de DramaShare, www.dramashare.org.

D’habitude, dans les troupes de théâtre amateur de nos églises, voici comment démarre la production d’un programme : on remet le texte de la pièce aux comédiens, on distribue les rôles, puis on se lance aussitôt dans les répétitions. Cette méthode ne permet pratiquement pas d’exercer un ministère de théâtre digne de ce nom! Comme vous le constaterez, « Dire » est la dernière des cinq composantes de base de l’interprétation – la dernière étape.

Quand on se prépare en vue d’un rôle, on doit garder à l’esprit cinq mots clés, cinq concepts essentiels qui nécessitent réflexion et nous permettent de construire un personnage crédible. Les voici, dans l’ordre :

  • RÉFLÉCHIR
  • VOIR
  • RESSENTIR
  • SE DÉPLACER
  • DIRE

Personne ne pourrait jouer au meilleur de ses capacités s’il ne construit pas son jeu sur ces cinq composantes de base. Voyons la première.

RÉFLÉCHIR

Lorsque vous lisez un texte de théâtre, en comprenez-vous bien CHACUN des mots? Portez une attention particulière aux tirades de votre personnage, car ce dernier révèle des informations à son propre sujet par ses paroles et ses actions. Mais ne vous limitez pas à votre texte uniquement! Étudiez toute la pièce! Vous devez comprendre les interventions des autres protagonistes, afin de bien saisir la place qu’occupe votre rôle dans l’ensemble de l’histoire. Si vous n’êtes pas entièrement à l’aise avec chacun des mots, certaines tirades vous feront trébucher – que ce soit dans votre esprit ou pendant la représentation. Ou bien vous ne saisirez pas pleinement la dynamique de l’intrigue, c’est-à-dire les interactions de votre personnage avec les autres. Alors à votre première lecture, sortez votre dictionnaire et fouillez!

Tout en relisant le texte d’un bout à l’autre, posez-vous souvent cette question :

Qu’est-ce que mon personnage est en train de dire?

À chaque tirade, demandez-vous :

Quels sont les mots clés?

Appuyez sur les mots les plus importance et n’insistez pas sur ceux de moindre valeur. Découpez phrases et tirades en segments ou en « blocs », selon les idées. Soulignez les mots clés au crayon, à même vos feuilles, pour vous aider à mieux les aborder :

Encore quarante jours, et Ninive est détruite! (Jonas 3.4)

Le découpage des longues phrases en fonction des idées est essentiel, car vous devez déterminer à quels moments vous ferez une pause pour reprendre votre souffle. Bien des amateurs s’interrompent pour respirer seulement quand cela devient nécessaire, sans égard pour le sens de la phrase récitée. Comprenez bien ceci : chaque fois que vous faites une pause irréfléchie en plein milieu d’une phrase, vous interrompez la pensée des spectateurs. Lisez donc tout votre texte à voix haute et, dans chaque tirade, marquez les endroits où vous reprendrez votre souffle. Veillez à ce que chaque portion de texte à dire sur un même souffle ne soit pas trop longue, car le jour de la représentation l’augmentation de votre taux d’adrénaline sollicitera davantage d’énergie de votre part. Par ailleurs, en prenant le temps de respirer à certains endroits clés, vous aiderez les spectateurs à mieux saisir le caractère de votre personnage, sans créer de confusion dans leur esprit.

Ne vous hâtez pas : déclamez votre texte assez lentement de manière à vous assurer que chacune de vos propres pensées est claire.

Surtout, n’oubliez pas qu’au moment de la représentation, la nervosité risque de vous faire parler plus vite. Le mot d’ordre : RA-LEN-TIR.

Lisez la suite : Les cinq  composantes de base de l’interprétation (2) : VOIR.


DramaShare nous a fourni le contenu de cet article afin que nos visiteurs puissent en profiter. Si vous croyez ces informations utiles à votre ministère de théâtre, nous vous encourageons à considérer la possibilité de soutenir DramaShare en devenant membre.

Une réflexion sur « Les cinq composantes de base de l’interprétation (1) : RÉFLÉCHIR »

Répondre à zainebe Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.