Enchainement rythmé: une étape essentielle

Par Lorraine Hamilton

Lorsqu’on répète une pièce, on progresse un peu de la manière suivante, selon la longueur et la difficulté des scènes :

♦ Semaine 1 : Travail de la scène 1 (acte 1)
♦ Semaine 2 : Travail des scènes 2 et 3 (acte 1)
♦ Semaine 3 : Travail des scènes 4, 5 et 6 (acte 1)
♦ Semaine 4 : Enchainement des scènes de tout l’acte 1
♦ Semaine 5 : Travail de la scène 1 (acte 2)
et ainsi de suite jusqu’à…
♦ Semaine 12 : Enchainement des actes 1 et 2

Enchainement

Chaque fois qu’on reprend les scènes ou les actes depuis le début, on fait un enchainement. Les enchainements sont essentiels pour ne pas oublier le travail accompli depuis le commencement des répétitions.

Enchainement rythmé

Il arrive que les comédiens développent des mécanismes désagréables en cours de route. Les enchainements rythmés peuvent servir à les briser, aidant ainsi les comédiens à retrouver un jeu naturel.

En quoi consiste un enchainement rythmé?

Le metteur en scène impose diverses conditions d’exécution aux comédiens pendant leur jeu, et ce, à toutes les 30 ou 60 secondes environ.

Chaque fois que je fais des enchainements rythmés, j’obtiens des résultats étonnants! Non seulement mes comédiens ont un plaisir fou, mais leur jeu gagne en souplesse et en fraicheur. Lorsqu’ensuite nous reprenons en mode « normal », je constate que les mécanismes ternes ont disparu!

Voici plusieurs exemples de situations que j’impose à mes comédiens. Plus elles sont farfelues, plus ils s’amusent, meilleur est leur jeu.

« Tout en disant votre texte… »

  • Vous avez un accent anglais (marseillais, russe, chinois, allemand…)
  • Vous êtes sur la lune en état d’apesanteur.
  • Vous êtes des poissons dans l’océan.
  • Vous êtes dans une caverne où il y a de l’écho.
  • Attention, le plafond va vous tomber dessus!
  • Il y a un bombardement d’avion.
  • Des tarentules essaient de monter sur vos jambes.
  • Vous êtes des cowboys au Far West.
  • Vous avez très mal au ventre.
  • Vous avez envie de vomir.
  • Vous avez la grippe (éternuez, mouchez, toussez).
  • Vous pleurez à chaudes larmes.
  • Vous riez aux éclats.
  • Vous chantez comme des chanteurs d’opéra.
  • Vous êtes des poules dans une bassecour.
  • Vous êtes des marionnettes à fils.
  • Vous fondez comme un bonhomme de neige au soleil.
  • Il fait très froid.
  • Il vente à arracher les toits.
  • Vous êtes sur un bateau où il y a de la houle.
  • Vous tombez de sommeil.
  • Vous êtes de petits bébés.
  • Vous marchez sur un champ de mines antipersonnelles.
  • Vous êtes cernés par une meute de loups.
  • Vous manquez d’air.
  • Vous êtes des guerriers de l’espace.
  • Vous êtes des chimpanzés dans un zoo.
  • Vous êtes des danseurs de ballet.
  • Vous descendez une pente de ski.
  • Vous êtes emportés par une tornade.
  • Vous êtes des chatons.
  • Vous êtes des lions.
  • Vous traversez dans une tempête de sable.
  • Vous glissez sur de l’huile.
  • Vous marchez sur des braises ardentes.
  • Vous sautez sur un énorme trampoline.
  • À vous maintenant de trouver des idées!

Bon enchainement!

Voir aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.