Archives de catégorie : Mise en scène

Jardin ou cour?

Au théâtre, on emploie les termes jardin et cour pour définir les aires de jeu. Cette convention remonte à l’époque du roi Louis XIV (1643-1715) qui assistait aux spectacles de théâtre dans une salle située entre le jardin des Tuileries et la cour du Palais royal. Par conséquent, royauté oblige, la désignation se fait par rapport au roi assis dans la salle.

Petit truc

Pour se le rappeler, on imagine le nom « Jésus-Christ » en grosses lettres sur la scène : le J (pour Jésus et Jardin) est toujours à gauche et le C (pour Christ et Cour), toujours à droite. (Ce truc mnémotechnique prévaut dans tout le milieu théâtral.) Quant au comédien se trouvant sur scène face au public, il peut se rappeler que le côté cour est à sa gauche en se disant « côté cour/côté cœur ».

zones2

Les deux extrémités du plateau étant ainsi identifiées, on peut décrire plus aisément les aires de jeu et les déplacements, que l’on soit dans la salle ou sur la scène. En effet, si le metteur en scène dit simplement au comédien « Va à gauche » ou « Sors à droite », il risque de créer de la confusion, selon que le comédien est placé de face, de dos ou de côté par rapport au public.

Dans le sens de l’écriture

De façon traditionnelle, les mouvements principaux des personnages s’exécutent surtout de gauche à droite pour le spectateur qui regarde – c’est-à-dire du côté jardin vers le côté cour. Sur la majorité des scènes et dans la plupart des pièces de théâtre, les entrées et sorties principales se trouvent côté jardin. Les entrées et sorties secondaires s’exécutent côté cour ou à l’arrière. Pourquoi? Il semble qu’il y ait un lien étroit entre notre façon d’aborder un récit de théâtre et le sens de notre écriture, du moins en Occident.

S’il s’agit d’une orientation souvent logique pour le spectateur, on pourra prendre plaisir à le surprendre en variant entrées et sorties.

Nous vous suggérons de lire aussi Les aires de jeu.

Lorraine

L’étude du personnage

Par Lorraine Hamilton

theatre-51Pourquoi étudier son personnage?

L’étude de personnage permet de dresser un portrait du personnage à interpréter. Il faut en effet lui créer une personnalité (qualités, défauts, manies, tics, etc.), lui prêter une voix, un aspect général, un style – bref une « vie », qui n’est pas décrite explicitement dans le texte de la pièce, mais qui déterminera la façon de le jouer. De plus, il faut aussi comprendre quelle place le personnage occupe dans la pièce, quel est son rapport avec les autres. Pour ce faire, l’élaboration d’un questionnaire s’avère fort utile.

Au début de la préparation d’une pièce, le metteur en scène remet à chacun et chacune la copie d’un questionnaire d’étude (voir plus bas).  Les comédiens doivent y répondre selon les indices fournis dans le texte de la pièce. Si ce dernier ne donne pas d’indice, les comédiens peuvent déduire ou inventer des réponses qui sont en harmonie avec les révélations du texte. L’étude d’un personnage n’est pas définitive, mais évolutive. Au fil des répétitions, les comédiens cernent davantage leur rôle. Ils en arrivent à mieux comprendre leur personnage, et ainsi peuvent raffiner le portrait qu’ils en font.

Négliger l’étude de son personnage

Si le personnage est mal connu du comédien lui-même, les spectateurs auront du mal à le cerner et à comprendre ses interventions. Le comédien le jouera sans conviction, le rendant ainsi peu crédible. En en faisant l’étude, il ajoutera de la véracité à son jeu.

Si le comédien ne connaît pas bien la personnalité de son personnage et qu’il a un blanc de mémoire, il aura du mal à improviser intelligemment. Il risque de décrocher de son rôle en lançant des phrases creuses. Par contre, grâce à une bonne étude, il pourra improviser selon le caractère de son personnage. Sa maîtrise et son assurance seront évidentes, et il est fort probable que les spectateurs n’y voient que du feu.

Exemple de questionnaire

Voici plusieurs questions qui facilitent l’étude d’un personnage. Bien entendu, elles s’adressent au personnage à interpréter, et non au comédien lui-même! Libre à vous de les adapter à vos besoins.( Vous pouvez télécharger un document plus bas.)

  • Comment t’appelles-tu (nom et prénom)?
  • Quel âge as-tu?
  • Quelle est ta nationalité?
  • Qui sont tes amis?
  • Qu’aimes-tu faire durant les week-ends?
  • Quelle est ta musique préférée?
  • Quelles sont tes lectures préférées?
  • Quel est ton sport préféré?
  • Quels sont tes passe-temps?
  • Quelles sont tes qualités?
  • Quels sont tes défauts?
  • Es-tu un leader ou un suiveur?
  • Es-tu introverti ou extraverti?
  • As-tu un tic, une manie?
  • Quel est le timbre de ta voix?
  • Quel est ton débit quand tu parles?
  • Quel est le rythme de tes gestes : lent, rapide, saccadé?
  • Décris ta relation avec les autres personnages de la pièce.
  • Quel est ton but dans cette pièce?

Téléchargez ici ce questionnaire d’étude de personnage .