Pas-à-pas avec des enfants

Par Chantal Bilodeau-Legendre
Merci à Christine Joyal Chaussé pour la photo!

Lorraine et moi écrivons toutes les deux. Nous faisons aussi toutes deux de la mise en scène. Mais ce que l’une fait facilement, l’autre l’exécute péniblement. J’aime écrire. Lorraine trouve sa joie dans la mise en scène. (Nous faisons une belle équipe, n’est-ce pas?)

Quand elle planifie une répétition, elle prend soin de consigner dans son cahier de régie tous les déplacements de ses comédiens. Elle fait ce que nous appelons du « pas-à-pas ». Elle écrit au crayon, si jamais de meilleures idées lui viennent dans le feu de l’action, mais en général, tout est déjà fixé. Ce pas-à-pas préétabli rend les répétitions de Lorraine très efficaces. Les pertes de temps sont quasi nulles. (Dois-je préciser que c’est l’inverse avec moi?)

Cette approche dirigiste ne convient pas à toutes les troupes : des comédiens expérimentés peuvent avoir plus de latitude et suggérer à la metteure en scène des déplacements intéressants. Mais avec les enfants, surtout les plus jeunes, on oublie la « latitude » quand vient le temps de mettre un texte en scène. On leur dit quoi faire. On leur donne structure et encadrement. On les DIRIGE.

Si vous commencez à mijoter des projets dont les jeunes feront partie, prenez le temps de lire: Faire du théâtre avec des enfants – notions importantes de notre dossier Enseigner le théâtre aux enfants.

Bonne lecture!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.