Ombres et silhouettes

Par Chantal Bilodeau-Legendre

Les ombres chinoises, c’est du théâtre? Certains diront que non : ce sont des silhouettes de papier, pas des gens qui jouent!… Eh bien si, justement. Il y a des gens, en coulisses, qui organisent, manipulent, jouent avec les silhouettes et la lumière pour donner vie à des formes inanimées. Il y a un texte découpé en tableaux, une mise en scène, des décors, de la musique et, oui, un « théâtre » physique.

Théâtre d’ombres. Lorraine et moi avons découvert un peu cet univers après avoir reçu un courriel de Nicolas Aubert, du site ombres-et-silhouettes. M. Aubert cherchait un poème sur la Nativité… et sa recherche sur la Toile l’a mené chez nous.

Nous avons accepté avec plaisir qu’il prenne le texte La Nativité en rimes pour le mettre en ombres. Le poème avec indications scéniques et les silhouettes apparaissent sur deux pages différentes, question d’en faciliter la lecture. (Dans sa rubrique  Sujets spirituels , on peut voir d’autres récits bibliques en ombres, notamment Jonas et la Veuve de Sarepta.)

Par ailleurs,  les « ombres corporelles » ont piqué ma curiosité.  En fait, jouer en ombres chinoises, c’est un peu du mime – sans les expressions faciales, et avec l’avantage des illusions créées avec les projecteurs. Visionnez ici l’histoire touchante d’un couple, et voyez l’émotion chez les spectateurs.


Nous avons classé le théâtre d’ombres chinoises dans notre dossier Marionnettes en vous proposant quelques ressources utiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.