RSS Feed
avr 6

Voile déchiré

Posté le 6 avril 2012 dans Éditorial, Pâques


Trois des quatre évangélistes mentionnent qu’au moment où Jésus a expiré sur la croix, le voile du Temple s’est déchiré depuis le haut jusqu’en bas. Ce voile séparait le lieu saint du lieu très saint, auquel seul le grand-prêtre avait accès une fois l’an avec le sang d’un animal offert en sacrifice.

Je me souviens avoir entendu un prédicateur expliquer que, si un homme avait voulu poser cette action, il aurait déchiré le voile de bas en haut. Mais voilà que cette étoffe épaisse, de grandes dimensions, s’est déchirée « toute seule », à partir du haut, au moment exact où Jésus a remis son esprit entre les mains de son Père. Le Père a déchiré lui-même le voile donnant accès à sa présence.

Il y a un an ou deux, j’ai lu sur un blogue américain la réflexion d’une enfant de 12 ans à ce sujet, rapportée par sa mère. L’analogie qui suit n’est donc pas de moi, mais l’image qu’elle a suscitée dans mon esprit a été si puissante que je me la suis appropriée. Alors voici…

Cette déchirure depuis le haut jusqu’en bas est le geste des Israélites qui, pour extérioriser un chagrin profond, déchiraient leurs vêtements. Et si c’était Dieu qui « déchira son vêtement »?

J’imagine le Père éternel, dans son affliction en voyant le Fils rendre l’âme tout en portant sur lui le fardeau de notre péché, qui déchire son vêtement. J’imagine la douleur du Père en voyant son Fils sans faute subir le châtiment de nos fautes à nous. Et à ce deuil, à cette tristesse indicible, se mêle une joie douloureuse… Car le voile étant déchiré, à cause de Jésus (ou grâce à lui, serait plus juste), le Père nous invite : « Venez. J’ai ouvert le chemin pour que vous puissiez entrer en ma présence. »

Jésus a versé son sang pour nous. Le Père a déchiré le voile. Il a lui-même ôté ce qui nous séparait de lui. Venez. Approchez-vous de Dieu.

Chantal

Cliquez sur la photo pour accéder à une image plus grande.

Nous apprécions vos commentaires!

Écrivez-nous!