Que serait Noël sans Pâques?

Par Chantal Bilodeau-Legendre

Avec Noël, Pâques est la fête religieuse la plus soulignée du milieu évangélique. Parce que Jésus est ressuscité, ses disciples ont bouleversé le monde, comme on le lit dans le livre des Actes. Plus encore, sans la réalité que Pâques souligne (Christ est vivant!), Noël n’aurait aucun sens. À quoi bon célébrer la naissance d’un homme qui prétendait donner la vie mais serait resté prisonnier de la mort? Mais voilà, Jésus a vaincu la mort, et ça change tout!

Les évangiles contiennent tant de richesses à ce sujet! Tant d’émotions sont évoquées: à l’angoisse et à la tristesse succèdent l’horreur, l’indignation et un profond chagrin, qui cède ensuite la place à l’émerveillement et à une joie débordante. Non mais, quel scénario! Trahison, reniement, humiliation, torture, souffrances, amour, pardon et un retour… un retour à la vie qui vient changer la « donne » pour les ennemis! Seuls Matthieu et Luc mentionnent la naissance de Jésus, mais les quatre évangélistes relatent sa mort et sa résurrection. Avec force détails. Alors, ne devrait-on pas parler deux fois plus de Pâques que de Noël?

Pourtant, les ressources théâtrales n’abondent pas pour cette fête. Si Noël se prête à toutes sortes de comédies musicales et saynètes, il n’en est pas de même pour Pâques. Il semble plus facile de mettre en scène l’histoire d’une naissance et des miracles l’ayant entourée, que de relater les événements sombres menant à la mort d’un innocent…

Bon, c’est une invitation plus ou moins directe à faire quelque chose pour combler cette lacune dans le milieu du théâtre évangélique! Notre dossier Pâques contient diverses ressoures, mais nous serions heureuses de l’enrichir!

2 réflexions sur « Que serait Noël sans Pâques? »

  1. Bonjour,

    Je suis de Madagascar et je viens à peine d’habiter une nouvelle ville ici-même. L’Eglise où j’ai décidé d’aller est une Eglise où le dimanche il n’y a presque personne. Ceci apparemment en raison d’un nouveau Pasteur qui voudrait petit à petit effacer toutes traces d’un ancien Pasteur très apprécié (en modifiant la liturgie habituel par exemple en supprimant certaines habitudes de l’Eglise).
    Le départ de plusieurs paroissiens se fait sentir chaque Dimanche. Et même dans la chorale dans laquelle je fais partie depuis peu.
    J’aimerais tellement faire bouger les choses que je commence à le faire au sein de notre chorale tout d’abord.
    Je suis tombé sur votre site hier ainsi avec tous les liens que vouz mettez à disposition, je crois que je vais pouvoir parvenir à mon but.

    Je pense leur proposer une de vos pièces concernant Pâcques, mais il va encore falloir que je fasse la traduction en malagasy (notre langue). Je vous tiendrai au courant.

    En espérant que mon projet aboutisse, avec l’aide de Dieu, je vous dis aurevoir.

    Je vous en remercie et que Dieu vous bénisse.

    Abi,

    1. Bonjour Abi, C’est rarement facile pour une église de vivre de telles transitions! Nous serions heureuses que les ressources proposées sur notre site vous aident dans vos démarches. Le théâtre a souvent un effet rassembleur et aide à tisser des liens. Que le Seigneur vous donne de la sagesse dans vos projets avec la chorale!

Répondre à ALPHE Abigaïl Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.