Archives de catégorie : Marionnette

Dossier Marionnettes

L’art de la marionnette est très vivant, comme en témoignent les nombreuses écoles et associations à travers le monde. Qu’elles soient à doigt, à gaine ou à fil, petites ou géantes, les marionnettes captivent les auditoires de tous âges. Pour cette raison, plusieurs groupes se servent des marionnettes pour l’enseignement biblique et l’évangélisation, dans le cadre de l’école du dimanche, du culte des enfants, des clubs bibliques et des camps de jour ou de vacances.

Castelet traditionnel avec Punch et Judy, Angleterre. Domaine public.

Cette discipline n’est pas du théâtre « conventionnel », mais ne parle-t-on pas de « théâtre de marionnettes »? Pour ceux que cet art intéresse et qui souhaitent exploiter ce créneau, nous vous suggérons quelques adresses utiles.

Si vous connaissez d’autres ressources pertinentes, n’hésitez pas à nous en informer! Écrivez-nous à theatre.evangelique@gmail.com.

Articles dans nos pages

Ailleurs sur le web

Ombres chinoises

Ouvrages

  • La marionnette, un plaisir pour tous ! de Lise L. Roy, 64 pages. 2003 – Consultez la rubrique Ressources de Théâtre Action

Les marionnettes peuvent aider à mémoriser des versets (20 suggestions)

Photo de Pablo Hermoso sur Unsplash.com

Le programme du club biblique, de la classe d’école du dimanche ou même du camp de jour comporte souvent un volet mémorisation de versets. (Il est si important de graver la Parole de Dieu dans le cœur des jeunes!) Vous pouvez vous servir des marionnettes pour ajouter du dynamisme aux activités de mémorisation.

Voici vingt suggestions, en souhaitant qu’elles vous inspirent d’autres idées originales. Pour les besoins de cet article, nous appellerons les marionnettes Mandoline et Banjo.

Ces suggestions s’inspirent en très grande partie de Don Stott, du site www.eliab.com. Adaptation par Chantal Bilodeau-Legendre, avec l’aimable autorisation de l’auteur.

1. « Enseignez » le verset à Mandoline.

2. Banjo enseigne le verset aux enfants.

3. Utilisez Mandoline pour expliquer le sens du verset. Par exemple, elle pose des questions et vous y répondez (ou vous invitez les enfants à répondre).

4. Banjo vous aide à faire ressortir les mots importants du verset. Par exemple, il les répète ou les dit avec vous.

5. Utilisez Mandoline pour familiariser les enfants avec les termes difficiles. Par exemple, elle se trompe en prononçant les mots longs ou compliqués, vous la reprenez et expliquez.

6. Banjo fait des jeux de mots ou des plaisanteries pour ajouter de l’humour à la présentation.

7. Servez-vous de Mandoline pour faire répéter les enfants. Elle dira par exemple à un enfant : « Je n’entends pas bien » ou « Pourrais-tu parler plus lentement? »

8. Utilisez Banjo pour montrer la référence biblique. Par exemple, à l’instar des hommes-sandwichs, il porte une affiche où vous aurez noté d’un côté le livre et de l’autre, le chapitre et le verset. Ou encore, Banjo montre le titre du livre, et Mandoline, les chiffres.

9. Mandoline vous aide à réviser le verset de la semaine précédente – elle essaie de se rappeler, avec quelque difficulté.

10. Remettez une marionnette à chaque enfant et créez une petite pièce ayant pour thème le verset à apprendre. (Mieux encore : invitez les enfants à confectionner eux-mêmes les marionnettes.)

11. Les marionnettes favorisent la lecture et la mémorisation d’un verset tout en exploitant le thème de l’animation. Par exemple, Banjo est un pirate qui a volé la carte indiquant où se trouve le « trésor » du jour dans la Bible.

12. Donnez une personnalité à certaines marionnettes : un journaliste nommé « Bonne nouvelle », un hibou appelé « Sagesse », etc. Elles annoncent les versets ou demandent à les entendre.

13. Si un verset cite les paroles d’un personnage biblique (Moïse, Josué, Pierre, etc.), Mandoline ou Banjo le récite « déguisé » comme le personnage. (Personnellement, je ne mettrais pas Jésus en scène.)

14. Utilisez une marionnette au caractère bien défini pour créer de l’intérêt, poser des questions et aider les jeunes à mémoriser en les faisant répéter.

15. Banjo dit tous les mots du verset en y ajoutant un son (un E final bien sonore à la fin de chaque mot, par exemple).

16. Mandoline récite le verset en faisant des erreurs. Les enfants doivent la corriger.

17. Banjo et Mandoline récitent chacun une partie du verset, puis ils alternent les rôles. (Banjo invite les garçons à réciter avec lui, et Mandoline, les filles.)

18. Banjo commence à dire un verset, puis s’interrompt : les enfants doivent compléter le texte.

19. Banjo exagère la difficulté à mémoriser et fait toute une montagne de l’exercice; Mandoline est « toute petite » et elle a besoin qu’on lui explique quoi faire.

20. Banjo intervient à divers moments durant le programme, en disant : « Ça y est! C’est le moment de mémoriser un verset! Qu’est-ce qu’on va apprendre dans la Bible aujourd’hui? » jusqu’à ce que, finalement, ce soit vraiment le moment.

Voir aussi:
20 façons d’utiliser une marionnette
♦ Les premiers pas d’une marionnette

20 façons d’utiliser une marionnette

Photo de Robert Zunikoff sur Unsplash.com

Dans le cadre d’un club biblique, d’une classe d’école du dimanche, d’une colonie de vacances, d’un camp de jour pour les petits, les marionnettes peuvent facilement devenir des « aides » très précieuses pour les moniteurs et les animateurs.

Ces vingt suggestions proviennent du site de Don Stott, eliab.com/. Traduction et adaptation par Chantal Bilodeau-Legendre, avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Ainsi, une marionnette peut…

1. Dire bonjour aux enfants lorsqu’ils entrent dans le local.

2. Demander aux enfants comment ils s’appellent (l’enseignant doit bien écouter, pour apprendre les noms!).

3. Accueillir les enfants timides avec chaleur et joie, pour qu’ils se sentent bienvenus.

4. Écouter les petits réciter les versets qu’ils mémorisent – et même aider à les enseigner.

5. Demander aux jeunes de participer à une collecte, en apportant par exemple des denrées pour la banque alimentaire.

6. Faire une annonce spéciale : le programme de Noël, le camp biblique de jour, une fête, etc.

7. Montrer des images pendant un enseignement et poser des questions.

8. Mener un jeu-questionnaire ou une révision en posant des questions aux jeunes.

9. Admirer les bricolages ou les travaux des enfants et faire des remarques constructives : « Comme tu travailles bien! » « C’est super! »

10. Complimenter ceux et celles qui travaillent bien : « Comme tu es attentif, Kevin! »

11. Enseigner une leçon de choses (par exemple, apporter le plan d’une maison et faire le parallèle avec le plan de Dieu pour notre vie).

12. Jouer un « air » spécial avec une trompette ou un clavier jouet.

13. Annoncer une surprise aux enfants – comme des friandises à l’occasion de Noël ou de la Saint-Valentin.

14. Faire le résumé d’un livre et encourager les jeunes à le lire.

15. Lancer un concours qui incite les enfants à venir au club ou à mémoriser des versets.

16. Parler de la vie dans des pays éloignés ou aux temps bibliques.

17. Remettre des prix aux visiteurs.

18. Participer aux jeux de mémorisation de versets (par exemple, essayer de déchiffrer un verset codé et encourager les enfants à l’aider).

19. Faire des remarques ou poser des questions pendant une histoire biblique, de manière à susciter l’ajout de détails, par exemple : « Pourquoi on appelle Jésus le bon berger? »

20. Chanter une chanson ou un couplet avec les enfants, pour ajouter de l’intérêt, ou encore faire des bruitages pour animer une chanson ou une histoire.

Voir aussi:
Les marionnettes peuvent aider à mémoriser des versets (20 suggestions)
Les premiers pas d’une marionnettes

Marionnette outil

Par Chantal Bilodeau-Legendre

Crédit photo: Elke Wetzig, photo publiée sous Creative Commons Attribution

Une amie, intervenante en milieu scolaire, avait confectionné une marionnette à partir d’une chaussette. Cette marionnette a reçu les confidences de plus d’un enfant en difficulté… C’est fou comme les petits préfèrent se confier à ce genre de personnage plutôt qu’à un adulte! Le secret, de toute évidence, réside dans la personne qui la manipule, n’est-ce pas? Elle a l’art de s’effacer derrière cet outil et d’inspirer confiance. Des barrières tombent et une communication s’établit.

C’est dans cette optique de « marionnette outil » que je vous propose l’article 20 façons d’utiliser une marionnette.

Amusez-vous!

Ombres et silhouettes

Par Chantal Bilodeau-Legendre

Les ombres chinoises, c’est du théâtre? Certains diront que non : ce sont des silhouettes de papier, pas des gens qui jouent!… Eh bien si, justement. Il y a des gens, en coulisses, qui organisent, manipulent, jouent avec les silhouettes et la lumière pour donner vie à des formes inanimées. Il y a un texte découpé en tableaux, une mise en scène, des décors, de la musique et, oui, un « théâtre » physique.

Théâtre d’ombres. Lorraine et moi avons découvert un peu cet univers après avoir reçu un courriel de Nicolas Aubert, du site ombres-et-silhouettes. M. Aubert cherchait un poème sur la Nativité… et sa recherche sur la Toile l’a mené chez nous.

Nous avons accepté avec plaisir qu’il prenne le texte La Nativité en rimes pour le mettre en ombres. Le poème avec indications scéniques et les silhouettes apparaissent sur deux pages différentes, question d’en faciliter la lecture. (Dans sa rubrique  Sujets spirituels , on peut voir d’autres récits bibliques en ombres, notamment Jonas et la Veuve de Sarepta.)

Par ailleurs,  les « ombres corporelles » ont piqué ma curiosité.  En fait, jouer en ombres chinoises, c’est un peu du mime – sans les expressions faciales, et avec l’avantage des illusions créées avec les projecteurs. Visionnez ici l’histoire touchante d’un couple, et voyez l’émotion chez les spectateurs.


Nous avons classé le théâtre d’ombres chinoises dans notre dossier Marionnettes en vous proposant quelques ressources utiles.